Le français en République tchèque

par Pavel FISHER, Ambassadeur de la République tchèque

La langue française en République Tchèque connaît aujourd’hui sa véritable renaissance. En quinze ans, la langue française a fait des progrès remarquables :
– elle a su renouer avec la tradition et le renom qui lui ont été propres entre deux guerres. Dernièrement, il est satisfaisant de constater une hausse sensible de l’intérêt pour l’apprentissage du français, qui, d’ailleurs, semble être liée à l’adhésion à l’Union Européenne. Dans cette perspective, la dynamique propre est certaine : d’ailleurs, dans trois ans, en 2009, le pays présidera l’Union Européenne, juste après la France. Depuis 2006, un programme d’enseignement du français, destiné aux fonctionnaires de l’administration centrale, a été établi. Il fait partie du Plan pluriannuel d’action pour le français dans l’Union Européenne. Ce programme prévoit la formation de 1300 fonctionnaires tchèques au français, dans la perspective de la Présidence tournante de l’Union Européenne. Il faut noter l’investissement des Hauts fonctionnaires et des membres du Gouvernement (ministres et vice-ministres qui prennent des cours de français en souscrivant à l’action en faveur de la diversité linguistique dans l’Union Européenne). L’action de la France en matière de politique de diffusion du français est soutenue. Le nombre de Tchèques ayant une compétence en français a dépassé 204 000 personnes en 2005.

Le français a consolidé sa place de troisième langue enseignée en République tchèque, derrière l’anglais et l’allemand. Augmentation soutenue de l’apprentissage du français en milieu scolaire et les échanges scolaires avec des établissements français s’intensifient également. Une nouvelle loi scolaire pourrait favoriser davantage la position du français grâce à la disposition exigeant l’apprentissage obligatoire de deux langues étrangères, dans les écoles. Nous constatons également une forte demande du français aussi en milieu extra-scolaire (Alliances, Institut français, écoles de langues pour adultes). De nombreuses associations s’engagent en faveur de la langue française. Entre autres : Gallica, association de 12 départements universitaires d’études françaises, regroupe environ 150 personnes et oeuvre à la mise en réseau des ressources, des compétences, des moyens et des partenaires des facultés de lettres. SUV, association des professeurs de français langue étrangère, organise chaque année des Olympiades du français dans les 14 régions du pays. L’association Bilingua regroupe des anciens élèves des lycées bilingues de République tchèque, tout en contribuant à la promotion du français, ainsi qu’à la valorisation des sections bilingues ; elle assure également une aide à l’insertion professionnelle des Tchèques francophones. L’association des anciens élèves tchèques de Sciences politiques ou bien de l’ENA s’associent à cette action de promotion de la langue et de la culture françaises.