La dimension francophone est devenue une composante de poids dans la stratégie de développement du pays

par S.E.M. Giedrius CEKUOLIS, Ambassadeur de la République de Lituanie

Historiquement, la Lituanie a toujours été considérée comme le plus francophone des trois Etats Baltes. La francophonie lituanienne a une longue tradition : la présence de souverains d’origine française sur le trône
du Grand Duché de Lituanie au XVIème siècle et la période napoléonienne du début du XIXème siècle ont laissé des traces indélébiles sur la société lituanienne qui se sont traduites par l’essor de la langue française en Lituanie au début du XXème siècle. Pendant l’époque de l’entre-deux-guerres, le français était la langue des élites intellectuelles, l’une des principales langues étrangères parlées en Lituanie et également la première langue étrangère enseignée dans les écoles. Cette position privilégiée s’est progressivement érodée durant la période soviétique, l’enseignement du français étant alors limité à un nombre très réduit d’établissements. Dès son indépendance retrouvée en 1991, la Lituanie s’est fait un devoir de renouer avec la tradition d’avant-guerre et s’est attachée à régénérer cette expression de son irréductible francophilie qu’est la francophonie. La première manifestation de cette volonté a été, dès 1989, alors que l’aspiration à l’indépendance et à la démocratie commençait à prendre corps, la création de l’association Lituanie-France. Aujourd’hui, on dénombre 10 organisations francophones lituaniennes, qui associent les représentants de couches sociales différentes : scientifiques et universitaires (Centre des Études des pays francophones), entrepreneurs (Forum Francophone des Affaires – CCFL), architectes, juristes (association Lituanie-France), journalistes (Union Presse Francophone), étudiants (Club des étudiants francophones – CLEF), enseignants et professeurs (Association des professeurs et des enseignants de français.

Depuis le Sommet de Moncton (1999) où la Lituanie a été admise à titre d’observateur au sein de la famille des pays ayant le français en partage, la dimension francophone est devenue une composante de poids dans la stratégie de développement du pays. La participation aux activités de la Francophonie favorise la coopération culturelle et scientifique, les échanges de la jeunesse, l’enseignement du français, la connaissance des cultures francophones. Aujourd’hui, les positions de la langue française en Lituanie restent stables. Le français occupe une position significative dans l’enseignement secondaire (pendant l’année scolaire 2005/2006 le français était étudié en tant que première langue étrangère par environ 11 000 élèves dans 212 écoles et presque 8 000 élèves dans 230 écoles l’apprenaient en tant que deuxième langue étrangère), mais aussi universitaire. Une des initiatives les plus réussies en matière de promotion de la langue française et de la Francophonie en Lituanie est la célébration de la Journée Internationale de la Francophonie (le 20 mars). Différentes manifestations ont lieu partout en Lituanie chaque année depuis l’an 2000. Des semaines et soirées de la langue française sont organisées dans les écoles lituaniennes ainsi qu’une « Olympiade » scolaire de la langue française, le festival de la chanson française et le festival du théâtre français. Les expositions, les cours, les séminaires et les concours sont déjà devenus une tradition.