La Francophonie en action

par S.E. Soubanh SRITHIRATH, Ministre près de la Présidence de la République, Démocratique Populaire du Laos, Chargé de la Francophonie

Armoiries du Laos

En effet, la République démocratique populaire Lao (RDPL) s’enorgueillit d’accueillir en novembre 2007 la Conférence Ministérielle de la Francophonie (CMF). Cet événement survient dix ans après que le Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement des pays ayant en partage le français se fut tenu à Hanoï. Ainsi, la communauté francophone se rassemblera à nouveau en Asie du Sud Est, en particulier à Ventiane, ce dont nous nous réjouissons vivement. Le peuple lao sera fier d’organiser une manifestation avec, naturellement, l’inestimable coopération et la précieuse assistance de l’Organisation Internationale de la Francophonie. Et, à cette occasion, il ne manquera pas de montrer son sens légendaire de l’hospitalité et son amabilité sans égale par ailleurs. Pour le RDLP, la francophonie n’est pas seulement un leg de l’histoire. C’est aussi un axe important de sa politique étrangère qui repose sur une vision du monde empreinte d’amitié entre les peuples et du respect des diversités culturelles et religieuses. Son adhésion à la Convention internationale sur la diversité culturelle de l’UNESCO en témoigne. À la confrontation, nous préférons le dialogue, tel est le principe auquel nous sommes très attachés depuis notre première participation au Sommet de Chaillot en 1990. Par ailleurs, notre double appartenance au monde francophone et au monde asiatique, notamment à l’Association des Nations d’Asie de l’Asie du Sud-Est (ASEAN), s’inscrit dans le droit fil de notre souci constant de diversifier nos relations internationales, d’apporter notre contribution à l’équilibre des influences, oeuvrant ainsi en faveur de la paix dans le concert des Nations. Une partie de notre destin se joue au sein de l’intégration économique régionale.

De par sa position géographique, le Laos est devenu un carrefour incontournable et, par conséquent un maillon économique que se propose d’édifier l’ASEAN. Il dispose, en outre, d’importantes ressources naturelles (hydroélectricité, produits miniers et agroforestier), qui le conduit à jouer progressivement un rôle non négligeable dans les échanges économiques et commerciaux.
Aussi, dans une partie du monde qui se singularise par une croissance spectaculaire, comment, lors de la prochaine Conférence Ministérielle de la Francophonie (CMF), ne pas vouloir conférer à la francophonie une dimension économique ? En sa qualité de membre à la fois de la francophonie et de l’ASEAN, le Laos se doit de rapprocher les opérateurs économiques de ces espaces en vue de créer les conditions d’une prospérité partagée dans l’intérêt bien compris des peuples concernés. Nous sommes heureux, dans ces conditions, d’appeler à la tenue d’une manifestation économique en marge de la CMF et qui sera évidemment placée sous l’égide du Forum Francophone des Affaires, partenaire privilégié de l’OIF. La Chambre de Commerce et d’Industries du Laos, membre du FFA, ne manquera pas également d’apporter son concours technique et logistique pour faire en sorte que cet événement, sans précédent dans notre pays, bénéficie du plus grand retentissement possible.