La francophonie doit devenir pour notre pays un droit d’ambition

par Gilbert Le Bris, Député du Finistère, Maire de Concarneau, Vice-président de la Commission de la Défense

La Francophonie ce sont des locuteurs bien sûr, mais aussi des valeurs partagées. La Francophonie devient ainsi de plus en plus politique, alors que son message premier portrait sur le rayonnement de notre langue. Le Sommet de Ouagadougou est le Sommet de la consolidation de cette union politique. La force de la francophonie, ce n’est pas un paternalisme condescendant, mais l’opportunité d’un dialogue entre des peuples qui visent un idéal, chacun à leur manière et qui peuvent se servir de cette institution offrant une tribune internationale, pour des pays qui souvent en manquent, et un réseau à l’heure où la mondialisation favorise les structures réticulaires. Après le devoir de discrétion, la francophonie doit devenir pour notre pays un droit d’ambition.

Il passe par :

  • Une structure ministérielle et des moyens financiers propres.
  • Un soutien affirmé à l’existence médiatique d’un environnement francophone (TV5 dont les moyens doivent être accrus et les programmes orientés vers une image moderne et positive ! RFI etc), ainsi qu’un soutien aux manifestations culturelles et à l’édition.
  • Un appui aux établissements scolaires français à l’étranger, avec le choix d’une éducation « à la française » donc laïque, exigeante, mais tolérante, respectueuse des cultures locales et des langues vernaculaires en les enseignant.
  • Préserver la singularité du message francophone : la lutte pour des identités préservées, la diversité des langues et des cultures face à la mondialisation.
  • Simplifier et rationaliser, sous tutelle ministérielle, tous les comités et organismes qui gravitent autour de la francophonie. Créer un statut des volontaires francophones pour les institutions étatiques et les coopérations décentralisées.
  • Se battre pour la francophonie « numérique » en rendant accessible et gratuitement les contenus d’un cursus scolaire de base jusqu’à la Terminale.