2006 – 2008 : Quelques activités sous la présidence de Jacques Chirac et de Nicolas Sarkozy

Origines

Le Haut Comité a été installé officiellement au Palais du Luxembourg, à l’occasion de la Journée mondiale de la Francophonie. La cérémonie, placée sous le haut patronage de Christian Poncelet, Président du Sénat, la Présidence du Ministre des Affaires étrangères, Philippe Douste-Blazy, en présence de Michèle Alliot-Marie, Ministre de la Défense, a réuni plus de 40 ambassadeurs ou représentants de Chefs d’État, ainsi que de nombreuses personnalités, parmi lesquelles, le représentants de Chefs d’État, ainsi que de nombreuses personnalités, parmis lesquelles, le Conseiller du Président de la République, Roger Romani ; S.E Pierre André Wiltzer, Ambassadeur en mission et ancien ministre de la Francophonie ; Jacques Pelletier, Président du Groupe RDSE ; le Bâtonnier et Danièle Burguburu, Conseiller d’État ; le Chancelier des Universités Maurice Quenet ; la Déléguée Générale à l’Action Artistique de la Ville de Paris, Béatrice de Andia ; mais aussi des sociétaires de la Comédie Française, Sylvia Bergé, Bernard Dhéran, ou encore les journalistes Fabienne Amiach (France 3) et Olivier Galzi, présentateur du journal télévisé de France 2, etc.

Aujourd’hui, plus d’une cinquantaine d’ambassadeurs ou représentants personnels de Chefs d’État ont rejoint le Haut Comité, soutenu dès l’origine par le Président Jacques Chirac…

Il convient également de souligner que pour la première fois, ce sont les ambassadeurs et les personnalités de la société civile, c’est à dire les acteurs de la francophonie eux-mêmes, qui ont rédigé Le Livre Blanc de la Francophonie, remis à l’Élysée par la Présidente Annick du Roscoät.

Rencontres Internationales

A Rome, entretien entre l’Ambassadeur de France, S.E. Loin Hennekine et le Vice-président du Haut Comité

Dès sa fondation, de nombreuses personnalités françaises ou étrangères ont souhaité s’entretenir avec la Présidente du Haut Comité sur les enjeux et perspectives de la francophonie. Des entretiens ont eu lieu a la Présidente Annick du Roscoât ou, en son absence, avec le Vice-président du Haut Comité, Olivier de Tilière, Directeur de la Rédaction du Journal du Parlement, administrateur du Syndicat de la Presse Economique, juridique et Politique.

À titre d’exemple :

L’ancien Premier ministre de Mauritanie, Mohamed Ould Boubacar a rencontré la Présidente, pour expliquer notamment la non-participation du pays au Sommet de la Francophonie et les problèmes liés à l’époque à la situation des militaires mauritaniens avec le Gouvernement français. Le Ministre Croate, Sedeta Midzic, Chargée de la Culture, a souhaité faire le point avec la Présidente sur les différentes initiatives qui pourraient relancer le français dans son pays, notamment au niveau du Droit. Rencontre également avec le Premier ministre de Croatie, Ivo Sanader, à Zagreb et le Vice-président du Haut Comité pour évoquer en particulier le fait que le français est désormais la langue de travail officielle du Parlement croate.

À Paris, le Ministre de la francophonie de Roumanie, Christian Preda, a reçu Annick du Roscoât, en vue de développer des filières francophones et des partenariats avec l’aide du Haut Comité. Petit-déjeuner avec le Garde des Sceaux du Tchad, Abderaman Djasnabaille, pour étudier la nature des relations franco-tchadiennes et la place qu’occupe la francophonie dans son pays, en matière d’éducation et de formation notamment. Rencontre à Port-Louis avec le Premier ministre de l’He Maurice, Navim Ramgoolam qui a reçu Olivier de Tilière pour évoquer les relations franco-mauritiennes en matière de francophonie. Le Haut Comité patronnera ensuite le Congrès international de cardiologie. Loïc Hennekine, Secrétaire général du quai d’Orsay, a accueilli également le Vice-président, à Rome, au Palais Farnèse. Celui qui fut, entre autres, Secrétaire général du sommet des pays industrialisés, Conseiller diplomatique de la Présidence de la République auprès de François Mitterrand, puis Secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, a dressé pour le Haut Comité un panorama de la francophonie dans le cadre des Affaires étrangères.
Entretien aussi au cours d’un déplacement à Tunis, Carthage et Sidi Bou Saïd, avec Khemaies Jhinaoui, devenu depuis Ambassadeur de Tunisie à Moscou, ainsi qu’avec le Président de l’Office National du Tourisme tunisien, Mohamed Raouf Jomni, sur la place de l’enseignement du français en Tunisie. De même, un déjeuner a été organisé avec le Président du Congrès mondial Ukrainien, Askold S. Lozynskyj de passage à Paris, en présence de l’économiste ukrainienne Olga Sorin, du Secrétaire général du Comité de Défense de la Démocratie en Ukraine ; Frédéric Hnyda et de la première chaîne de télévision ukrainienne pour évoquer les problèmes d’échanges internationaux franco-ukrainiens. Par ailleurs, le Forum de politique internationale de Crans Montana a demandé à la Présidente Annick du Roscoât de participer aux débats, lors de sa session extraordinaire à Zagreb, où elle a été représentée par son Vice-président.

Les Dîners du Haut Comité

Données en partenariat avec le Journal du Parlement, les dîners ont pour vocation du réunir un plateau de personnalités sur le thème des relations internationales et de la francophonie.

Une première séance d’auditions privées consacrées à la relance de la place du français sur notre sol et dans le monde, s’est déroulée dans le cadre futuriste du Murano, avec comme pays invités, la Mauritanie et la Côte d’Ivoire et autour notamment d’Alain Malraux ; de Marie-Christine Saragosse, Vice-président de la Commission de la Défense et des Forces Armées, membre de l’Assemblée Parlement Parlementaire de la Francophonie ; du Professeur Bernard Lecherbonnier, spécialiste de la Francophonie ; de Mohamed Ould Berrou, Conseiller du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération de Mauritanie, Premier Conseiller à l’Ambassade de Londres et Conseiller spécial à l’Ambassade de Paris, Représentant personnel du Président de la République ; de Fatou Bastard, Conseiller du ministre de l’Économie du Sénégal, Chargée du Népad.

Rappelons également différentes rencontres thématiques :

Avec le Batonnier, a la Maison du barreau de Paris, dîner sur « le droit et la francophonie », en présence de S.E.M. Pierre-Andre Wiltzer, Sedeta Midzic, ministre conseiller chargée de Culture (Croatie) ; Bruno Sturlese, Chef du Service des Relations européennes et internationales auprès du garde des Seaux ; Jean-Marc Baissus, juge, délégué général de l’agence de cooperation juridique internationale, etc. Dîner également avec Abdou Aziz Sow, représentant personnel du Président de la République du Sénégal pour le NEPAD, sur le thème • « francophonie et développement économique ». Le dîner, qui a eu lieu quelques jours avant le voyage officiel du Président Abdoulaye Wade en France, dans le restaurant parisien des frères Pourcel, s’est déroule huis-clos, en présence de la Présidente et de plusieurs membres du Haut Comite. Pour préparer le 60ème anniversaire de la fondation de l’Etat d’Israel, le Haut Comite a reçu I’Ambassadeur d’Israel, S.E.M. Daniel Shek, dans le cercle privé des Salons du 113, avenue de la Bourdonnais. A ainsi été évoqué « le renouveau des relations France-Israel », avec notamment Daniel Saada, ministre conseiller, chargé des affaires politiques a l’ambassade d’Israel ; Claude Goasguen, Député de Paris, Président du groupe d’amitié France-Israel ; Philippe Richert, Sénateur du Bas-Rhin, Vice-président du Sénat, Président du Groupe d’amitié France-Israel du Sénat ; Bernard Dorin, Ambassadeur de France, Conseiller d’Etat honoraire ; le Général Christian Baptiste, délégué a la DICOD, Porte parole adjoint du ministère de la Défense, etc. Enfin, pour clôturer le cycle des rencontres avant la suspension de la session parlementaire, un dîner a eu lieu A la Ferme Saint-Simon avec I’Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire d’Ukraine, Kostantyn Timoshenko, délégué permanent auprès de l’Unesco, en présence des Présidents et Vice-présidents du groupe Ukraine de l ‘Assemblée Nationale ; le Sénat étant représenté par Aimery de Montesquiou, Vice-président de la Commission des finances et Secrétaire général de la delegation a l’UE.

Deux ans, deux médailles d’Or de la Francophonie…

Médaille d’or de la Francophonie au Ministre de la Culture et du Tourisme de Pondichéry

De même, pour saluer l’ampleur du travail entrepris en matière de coopération entre la France et l’Inde, la Présidente a souhaite que soit remise au ministre de la Culture et du Tourisme de Pondichery, Malladi Krishna Rao, la Médaille d’honneur et le Diplôme de Mérite et de Prestige National au titre de la francophonie, dans le célèbre restaurant de l’avenue Montaigne, La Maison Blanche. La distinction fut remise notamment en présence de S.E. Bernard Dorin, Ambassadeur de France et Conseiller d’Etat, Membre d’honneur du Haut Comité.

C’est pour rendre hommage a la plus importante collection d’affiches historiques financières rédigées en langue française (jusqu’en Asie !) que le Haut Comité a remis la Médaille d’Or de la Francophonie, a Gérard Auffray, financier et Président du Club Frédéric Bastiat, en compagnie de nombreux hôtes et de la presse, pour l’inauguration de l’exposition L’Epargne a l’Affiche a l’Institut de France.


La médaille d’Honneur de la Francophonie

Disponible en trois échelons, Or, Argent et Bronze, La Médaille d’honneur a pour vocation de distinguer et rendre hommage à ceux qui contribuent tant en France qu’à l’étranger à la défense de notre languee comme à son rayonnement.

La Médaille représente une Minerve tenant une couronne de lauriers et est gravée, au verso, au nom du récipiendaire.

En France, elle peut être décernée à ceux qui, par leur action éducative, utilisent le français comme vecteur d’intégration. Elle est attribuée par le Bureau directeur du Haut Comité à la majorité absolue. La Présidente bénéficie d’une réserve annuelle dont elle peut directement disposer. Elle est remise avec un Diplôme de Mérite et de Prestige National.


Gilbert Le Bris

La Francophonie ce sont des locuteurs bien sûr, mais aussi des valeurs partagées. La Francophonie devient ainsi de plus en plus politique, alors que son message premier portrait sur le rayonnement de notre langue. Le Sommet de Ouagadougou est le Sommet de la consolidation de cette union politique. La force de la francophonie, ce n’est pas un paternalisme condescendant, mais […]

Abdou Fall

Le Vice-Président du Haut Comité National de la Francophonie a souhaité rencontrer, en décembre 2008, le Vice-Président de l’Assemblée Nationale du Sénégal, pour faire un point sur la perception de la Francophonie dans son pays et sur les nouveaux enjeux que cela implique…. […]

Hommage à Aimé Césaire

C’est avec une profonde émotion que le Haut Comité National de la Francophonie par la voix de sa présidente, Annick du Roscoät, « a tenu à saluer la disparition d’Aimé Césaire, qui tout au long de sa vie a été l’un des plus fervents défenseurs de la langue française, de sa richesse et de sa diversité. Poète, homme de culture, chantre de la négritude, ayant toujours su faire vivre l’âme des mots par -delà les frontières, les races et les couleurs, il restera comme l’une des grandes figures de la littérature du XXème siècle. […]

Inauguration de l’Exposition : l’Épargne à l’affiche et remise de la Médaille d’Or de la Francophonie

C’est pour rendre hommage à la plus importante collection d’affiches historiques financières rédigées en langue française (jusqu’en Asie !) que le Haut Comité a remis la Médaille d’Or de la Francophonie, en présence de nombreuses personnalités et de la presse, pour l’inauguration […]